Image Éditions des femmes - Antoinette Fouque

Éditions des femmes - antoinette fouque

Médias nationaux

Elle crée le Mouvement de Libération des Femmes avec le soutien d'autres militantes. Antoinette Fouque (Desfemmes) et les autres militantes font le choix de déclarer le Mouvement de libération des femmes sous la forme d’une association, à la fin de la décennie 70. Dans l'optique de prévenir toute récupération, le sigle MLF a été enregistré officiellement. Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque s'installe aux Etats-Unis et se met en retrait du MLF. Le MLF, à ce moment sujet de querelles intestines, a de moins en moins d'influence.

Antoinette Fouque se retrouve confrontée aux problèmes que doit affronter une femme lorsqu’elle doit assumer ses mission de femme et de maman tout en exerçant un métier lorsqu'elle donne naissance à sa fille au coeur des années 60. Son enfance se passe paisiblement sereine dans la cité phocéenne. De ses années passées dans un milieu ouvrier, Antoinette Fouque conservera toujours un ancrage politique marqué à gauche.

Une société d'édition pour la littérature féminine

Au début de la décennie 1970, elle fonde sa société d'édition, appeléeLes Editions des femmes, et à la même époque les Librairies des femmes à Marseille, Lyon et Paris. Avec Les Editions des femmes, Antoinette Fouque promeut la littérature féminine. Antoinette Fouque a constaté combien les femmes occupent peu de place dans le domaine du livre à force de coudoyer les cercles littéraires.

Antoinette Fouque, une militante sur toute la planète

Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur, cette militante de toujours s’éteint à Paris en février 2014. Au siège des Nations Unies et partout dans le monde, Antoinette Fouque prend la défense de la cause des femmes. Le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie ont été fondés par cette militante. Antoinette Fouque s’est engagée dans dans tous les combats pour les droits des femmes.

L’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée par Antoinette Fouque est toujours dynamique aujourd’hui et se positionne à gauche. L'AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie) combat dans le but de réfréner la montée des extrémismescar les droits des femmes se trouvent encore menacés de nos jours. Elle initie l'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie au moment du bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme. A Strasbourg, Antoinette Fouque assure la vice-présidence de la commission des droits de la femme.